Verger conservatoire de fruitiers (ouvert, libre et collaboratif)

+6 votes
146 vues
posée par AlexMaesAlbert Tétard déjanté (29 points) 11-Mai dans Paradigme
edité par AlexMaesAlbert 17-Septembre
Pépinières Open Source participatives

Propager les arbustes et arbres à fruit de manière étendue et sans contrepartie.
Objectif : rendre résilient et autonome les productions fruitières des personnes pour qui la résilience et l’autonomie alimentaire est une volonté forte ou une nécessité.

————

"J’irai planter chez vous »

Pour planter mes petits fruits, mon jardin est trop petit : j’ai besoin du vôtre. Et si on jouait à un jeu ? Je vous explique un petit peu les règles.
Moi je me débrouille pour avoir plein plein de variétés de petits fruits, fruitiers et aromates. Mais des trucs de dingue, qu’on trouve nulle part (même pas à la TV), de toutes les couleurs, de tous les goûts, et qu’on peut manger pendant toute la saison.
Donc moi j’ai 1 exemplaire de chaque variété de fruit (prenons la pomme par exemple, imaginons que j’ai deux variétés : la golden jaune ou la granny smith verte, dans les deux cas c'est une pomme, mais elles n'ont pas le même goût, ni la même texture, donc c’est pas la même expérience gustative : imaginez un peu qu'il existe des centaines de variétés pour chaque fruit et pour chaque légume, et vous verrez qu'on en a vite le tournis !).

Alors bah moi bonne nouvelle ! je les ai dans mon jardin ces variétés trop bonnes, eh ouais, c'est trop cool, j'ai vraiment de la chance. Mais je suis tout seul à les connaître dans mon beau jardin rien qu’à moi, et moi j'aime bien partager, pour qu'on puisse en discuter. "Ah toi tu préfères la framboise bleue, ah moi c'est plutôt  la jaune pâle tu vois…"

Je divague, mais c’est pour mieux donner le ton de mon jeu rigolo.

En tout cas, le constat est sans appel : mon tout petit jardin ne me suffit pas pour devenir pépiniériste. Pépiniériste c’est quoi ça ? Ben en fait c’est comme Jésus : Lui il multipliait les pains. Moi je me contente de multiplier les arbres et arbustes, je suis plus modeste que lui. Enfin je crois.

Donc grâce à 1 exemplaire, je fabrique 12 exemplaires. 1 = 12, mathématiquement faux, mais dans la nature ça marche, et vous pouvez me croire.
12 exemplaires !! mais c’est trop bien, je vais pouvoir demander à 12 personnes de planter 1 exemplaire. Et tout ça GRATOS ! OUI Mesdames et messieurs, pas d’arnaque, puisque pas d’argent en jeu.
J’ai donc 12 personnes qui ont la même variété, et qui peuvent s’en régaler.

Attention ellipse : 5 ans plus tard, si tout s’est bien passé, ces mêmes personnes ont chez eux des petites plantes devenues bien grandes (si la plante est restée riquiqui, ou n’a pas survécu, pas de panique, on recommence). Je peux donc revenir chez eux, et faire mon tour de magie 1=12.
J’ai donc 12 personnes chez qui je peux prélever 12 plants. Ce qui me fait 1 = 12 x 12 = 144.
Je vais pouvoir aller demander à 144 personnes de planter cette même variété.
Vous voyez où je veux en venir ?
Au bout d’un moment (disons 10 ans), j’aurai facilement des milliers de plantes à disposition, grâce à votre petit bout de terrain, et ce, chaque année. Cerise sur le gâteau, vous découvrez des variétés et vous profitez de la récolte.
Et qu’est ce que je vais faire de tous ces arbres et arbustes ? Ben les planter pardi ! Dans des endroits où les gens s’en occupent bien dans un premier temps et puis dans d’autres endroit où la nature fera ce qu’elle voudra ! On peut facilement imaginer une jungle fruitière sur un parking, derrière un garage auto, dans le jardin d’une bibliothèque.

En fait derrière ce petit jeu rigolo, mon projet machiavélique est que la nourriture soit partout accessible, gratuite, partagée, à chaque coin de rue.

Alors, vous voulez jouer à mon jeu ?

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à cette idée.

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...