Apprendre le web après la 3e

+4 votes
138 vues
posée par M Tétard dingue (13 points) 24-Mai-2018
edité par M 24-Mai-2018

Bonjour les crapauds,

Je ne sais pas si l'idée correspond à ce qui est attendu ici, mais allons-y. Vous me pardonnerez la forme quelque peu brouillon, ce message est écrit à chaud après avoir parcouru plusieurs discussions ici et constaté que l'éducation semble être un sujet qui intéresse fortement les crapauds.


Préambule : Pour la petite histoire, j'ai un Bac Pro "Production Graphique" (http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Formation/Formations/Lycees/Bac-pro-Realisation-de-produits-imprimes-et-plurimedia-option-A-productions-graphiques ), obtenu en 2006, qui m'a permis d'apprendre un métier créatif et pratique dès l'après-collège, solution très adaptée pour un profil comme le mien, ne se retrouvant pas dans le système scolaire "classique".


Ma réflexion est simple : je pars de cette expérience personnelle (le bac pro) pour arriver au constat qu'un diplôme équivalent adapté aux métiers du web fait clairement défaut au panel des solutions d'orientation offertes aux jeunes d'aujourd'hui.

En effet, en tant que (désormais) professionnel du web, autodidacte dans le code, et formateur professionnel dans ce même domaine, je ne peux que constater l'incohérence entre l'absence d'une telle solution en matière d'éducation professionnelle, à une époque où :

  • le gouvernement fait tout pour orienter les jeunes vers les nouvelles technologies, à grands renforts de labels FrenchTech et autres évènements ;
  • les consciences collectives semblent avoir largement admis et repris l'idée selon laquelle "il faut apprendre le code aux enfants" ;
  • l'on voit certains de ces derniers, en bons têtards pressés, commencer d'apprendre le domaine par eux-mêmes dès leurs 12 ou 13 ans grâce à des ressources en ligne ;
  • le secteur du web évolue encore à un rythme exponentiel et ne semble pas prêt d'être en difficulté ;
  • etc.

Un petit aparté nécessaire à propos de l'âge. En effet, il me semble que du point de vue éducatif, la France est restée bloquée à l'époque où apprendre le code rimait avec devenir ingénieur informaticien, et donc minimum avec un Bac+2. Or l'état de l'art et du secteur le confirme chaque jour : nul besoin d'avoir fait des études, ni passé un bac S, pour être un passionné du web et pour s'y mettre. Par exemple, il est bon de rappeler que nombre de professionnels du web francophone se sont auto-formés sur le fameux Site du Zéro, depuis devenu Open Classrooms et fortement soutenu par l'état (partenariat avec Pôle Emploi, etc). Dans le milieu, c'est simple : impossible de trouver une startup ou une SSII française sans plusieurs collaborateurs ayant appris grâce à ce site. Et ce, souvent très jeunes. Il me semble donc que l'idée de n'enseigner le code qu'après le bac est une idée aussi dépassée que le minitel, et qu'il serait grand temps de proposer une alternative professionnalisante, accessible dès le lycée, à nos jeunes élèves intéressés par le web et qui ont soif d'apprendre dès le plus jeune âge. Point de révolution du système éducatif ici, les bac professionnels sont déjà une chose en place et qui fonctionne. Je ne me contente que de proposer une nouvelle filière, selon moi nécessaire.

Plus même qu'apprendre le code, c'est une vision professionnelle sur l'ensemble des métiers du web qu'il est possible de leur apporter. En comparaison, mon bac pro ne m'a pas simplement appris à réaliser des mises en page et des logos. Il m'a appris à connaître et comprendre l'ensemble de ce qui est appelé dans le métier la Chaîne Graphique (https://www.wikiwand.com/fr/Cha%C3%AEne_graphique ), c'est à dire être capable de m'intégrer en tant que graphiste au sein de cette chaîne de métiers. En conservant cet esprit de s'ancrer dans un secteur riche, un bac pro "Métiers du Web" pourrait, selon moi, se dérouler comme ceci : 

  • 1re année "générale" : on apprendrait ici la théorie du web et des langages informatiques, les bases du code avec les langages HTML et CSS, l'utilisation des réseaux sociaux de façon professionnelle, l'utilisation de solutions répandues types CMS telles que Wordpress...
  • 2e et 3e année "spécialisation" : on choisirait ici une spécialisation selon le métier du web vers lequel on souhaite poursuivre. Dans les grandes lignes 3 grandes tendances : intégrateur/graphiste (webdesign, UI, UX, HTML, CSS...), développeur (JavaScript, PHP, bases de données...), devops (hébergement, gestion d'un serveur, environnements, déploiements...). On pourrait en dégager plus, tel "chef de projet web" mais on s'éloigne selon moi de l'aspect vraiment pratique (n'ayons pas peur d'utiliser le mot artisanal, je suis un artisan du web !), cohérent si l'on ne conserve que les trois spécialisations proposées plus haut.

Voilà, sur le papier tout cela me paraît assez carré. Probablement parce que je suis du métier. En tant que formateur, l'opportunité de pouvoir un jour travailler sur la mise en place d'un programme pédagogique tel que celui-ci me motive fortement.

La question reste : quand on est un citoyen lambda, sans le sou ou presque, sans réseau ou presque, n'est-ce pas un peu illusoire de s'imaginer porter sur ses petites épaules la création d'une nouvelle filière d'enseignement ? Pour ne pas jeter l'idée dans le vide, par où commencer ? Qui contacter, par où passer ? Existe-t'il une possibilité de pousser un tel projet, de travailler concrètement à sa mise en place ? Ou ne peut-on au mieux que faire fourmiller l'idée jusqu'aux oreilles de nos politiques, et attendre que le débat citoyen fasse (un jour) le reste ? 

Répondre à ces questions seul me semble une impasse. Pendant ce temps là, les années passent, et l'on forme toujours les jeunes au web trois à cinq ans après le moment où ils commencent à en avoir l'envie. 


Alors le pavé est jeté dans la mare, en espérant, qui sait...

A vous de jouer crapauds. N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de l'idée, développons !
Et si vous avez des pistes/solutions afin de rendre ça concret, parlons-en.

2 Réponses

+1 vote
répondu par Trenty Batracien fou (311 points) 26-Mai-2018

Je pensais que ce genre de filière avait déjà fait sont apparition.

Il est vrai qu'à mon époque en filière Technique, on avait le choix entre :

  • Electronique
  • Electricité
  • Mecanique
La 1ere année on touchait à tout et les 2 autres,on se spécialisait.
Il ne serait pas illogique d'avoir une branche en plus pour l'informatique ( en générale car il n'y a pas que le Web)
0 votes
répondu par christin Batracien fou (295 points) 26-Mai-2018
Tu parles que tu as raison!!! Je pense que le problème a trait à l'organisation. Ceux qui font les cursus et les orientation ne sont pas les professionnels du métier. De plus, nous sommes dans un système barbare et inhumain selon lequel un élève doit être à l'école jusqu'à 16 ans (à ma connaissance). Or, l'idéal serait que dès qu'un élève désire apprendre un métier comme les métiers du web, on devrait lui permettre de le faire dès le plus jeune âge (les gosses sont doués, très doués et parfois très jeunes). En parallèle de ces écoles d'apprentissage, ils pourraient recevoir un minimum de cursus classique.

Je crois qu'on pourrait avancer si l'on se réunissait sur Crapaud Fou et qu'on se mettait à rédiger un livre ou un traité sur la nouvelle école avec les points importants, etc. Ce que tu dis est en effet un point très important.

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...