diagnostiquer collectivement le temps présent

+5 votes
332 vues
posée par asladin Tétard déjanté (16 points) 18-Janvier-2018 dans Collaboratif
recatégorisées par Flo.Cuvellier 26-Juin-2018

https://vimeo.com/251471053

ALAIN SAULIÈRE RÉALISATEUR / PRODUCTEUR DE FILMS DOCUMENTAIRES

Je réalise des films documentaires d’étude et de recherche depuis plus de 20 ans et j’ai principalement travaillé avec les grandes institutions, sur les mutations de notre société, plaçant la caméra entre la crise et son dénouement. J’ai ainsi réalisé une trentaine de films.

Ma priorité aujourd’hui est de m’adresser au grand public pour partager avec le plus grand nombre ces questions :

- Que dire à nos enfants ou petits enfants de l’état du monde dans lequel ils vont grandir ?

- Quelles postures leur recommander pour traverser les 20/25 années à venir ?

- Quelle conception de l’Humanité souhaitons nous leur transmettre ?

Quels que soient les scénarios qui adviendront dans les prochaines décennies, et avec lesquels nous devrons composer, la réaffirmation et la consolidation de certains fondamentaux sur lesquels reposent une conception de l’Humain me semblent prioritaires.

C’est l’objet de la démarche filmique que je lance avec la série Anthropótita (Humanité).

Un premier film, le portrait de Louis, un homme âgé de 80 ans, nous permet de poser de façon bien humaine et compréhensible les questions liées à notre monde en pleine mutation. 

Les trois films qui feront suite à ce premier film s’articuleront autour de trois thèmes qui fondent à notre avis ce qui définit une part essentielle de la notion d’humanité, telle que nous la concevons aujourd’hui :

- la main : un des fondements de la spécificité de l’humain,

- la vie collective, les postures de collaboration organisées autour du bien commun : un des creuset où la notion d’humanité s’élabore,

– la culture au sens large, les rituels, la relation intime qui relie l’humain à la terre et à l’univers : quelques données transversales sur lesquelles repose et s’enracine l’édifice fragile de notre humanité.

Je souhaiterais inscrire cette démarche dans la mouvance des Crapauds fous, et sollicite la participation du réseau pour :

  • participer à la diffusion du premier film Louis, qui sera faite en 2018 dans les salles de cinéma d’art et d’essai d’une trentaine de villes en France et nourrir les échanges qui se poursuivront sur le site dédié à la démarche Anthropotita (site en cours d’élaboration),
  • proposer des lieux de projection du film et co-animer les échanges-débats qui suivront.
  • relayer la démarche de crowfunding que nous lancerons, février/mars 2018,  via le dispositif de recherche de fonds « proarti »,

La production du premier film, le portrait de Louis, a demandé aux Ateliers du passeur de faire le choix et prendre le risque d’investir, (préparation, tournage, montage), afin d’initier la réalisation de cette série. Nous avons atteint la limite de nos possibilités financières d’investissement.

Le film est à l’état de maquette ; il reste, afin de le finaliser et le diffuser, à réaliser le mixage, l’étalonnage et la duplication.

C’est cette aventure alliant Art, Connaissance, et Engagement participatif que nous souhaitons proposer aux crapauds, pas si fous que ça.

2 Réponses

+1 vote
répondu par OChapelle Crapaud déjanté (166 points) 19-Janvier-2018
Belle aventure, j'applaudis et j'aiderai autant que faire se peut!
0 votes
répondu par AdriendeNilvange Tétard déjanté (25 points) 20-Janvier-2018
Tout comme OChapelle, je vais scanner mes contacts et je reviens vers toi dans quelques temps pour te dire ce qu'il en est ;) en tous cas BRAVO

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...